05-06-21 – un appel de personnalités occitanistes à dire NON au Rassemblement National

Quand çò piéger ven possible / Quand le pire devient possible.

À l’approche des élections régionales, tout semble indiquer une poussée du Rassemblement National dans les régions du Midi, de Nice à Toulouse et au-delà, poussée nourrie aussi bien par une habile démagogie « dédiabolisée » que par le désarroi de tant de nos compatriotes en ces temps de crises -sociales, politiques, sanitaires, qui s’enchaînent. Pour nous, occitanistes attachés à une certaine idée du progrès social, la perspective de voir nos régions gouvernées par ce parti est un cauchemar.

Nous le partageons, certes, avec tous ceux qui se réclament de la fidélité aux valeurs héritées de la Révolution française, renforcée pour certains par la fidélité à la mémoire du mouvement ouvrier. Mais, comme occitanistes, notre rejet du scénario du pire se nourrit d’une fidélité supplémentaire.

Fidélité à une histoire, celle des « cinquante révoltes paysannes » que chantait Claude Marti il y a cinquante ans, en langue d’oc, celle des Croquants du XVIIe siècle ou des Gueux de 1907 accompagnés par Ernest Ferroul, socialiste et félibre ou celle encore des paysans du Larzac. Ou celle des Camisards et des maquisards. Celle des luttes des mineurs de Decazeville ou Alès. Celle de cette Marianno, née en 1792 avec la République dans une chanson en occitan. Celle en un mot de tous ceux qui, ici, au fil des siècles, ont lutté contre l’oppression et l’injustice.

Fidélité aussi, dans le même mouvement, à une langue et à une culture d’oc, reléguées depuis des siècles à la marge, et stigmatisées comme l’instrument imparfait de classes populaires méprisées. Une langue et une culture ignorées par les chantres d’une vision étriquée de ce que doit être la culture nationale, mais toujours vivantes, toujours créatrices, toujours porteuses d’une parole ouverte à tous ceux, nés ici ou venus y vivre, qui tous ensemble constituent la société de nos territoires.

C’est au nom de cette double fidélité que nous refusons de voir ce pays soumis à un parti qui est porteur, lui, des anti-valeurs d’un nationalisme étroit, du repli sur une identité close et excluante, de l’abandon de tout projet de progrès social et civique, négateur de tout épanouissement culturel vrai dans nos villes et nos campagnes.

Et c’est face à ce danger que nous appelons à lui faire barrage. Pour épargner au pays d’oc l’impasse populiste et anti-humaniste, mobilisons-nous pour les élections les 20 et 27 juin.

Pour signer ce texte, envoyer un courriel avec nom, qualités, message à mjvb at orange.fr

Ce contenu a été publié dans Actualités, Idées et débats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 05-06-21 – un appel de personnalités occitanistes à dire NON au Rassemblement National

  1. Beauzetie Jaumeta dit :

    Passaran pas !

  2. ABADIE Alain dit :

    A fond contre le R.N. et de dire à nos contemporains, que l’on ne vote pas sur un coup de colère, sur le refus de l’autre, sur la croyance que le sabre règlera tout, attention à vous, vous en serez les premières victimes car « l’ordre » de cette politique se retournera toujours contre vous. Viva la libertat !

Répondre à Beauzetie Jaumeta Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>