À propos de la situation du CIRDOC

Déclaration du Réseau Langues et Cultures de France

14993465_1858502997717444_4768598465931010284_n Le désengagement financier de la ville de Béziers  par rapport au CIRDOC (Centre interrégional de développement de l’occitan), telle que présentée sur le site de l’association « Los amics del CIRDOC »  s’inscrit dans la croisade menée par Robert Ménard contre tout ce qui lui apparaît non-conforme à sa conception totalitaire de la vie politique. Cette nouvelle offensive, menée cette fois contre le pluralisme linguistique, ne saurait être séparée de l’ensemble des mesures qu’il a prises depuis son élection.
Le débat ne peut se circonscrire à la question de l’occitan. À l’aube d’échéances proches, il appelle un rassemblement citoyen de toutes celles et de tous ceux qui veulent une société plus ouverte et plus respectueuse des êtres humains. Une société fondée sur l’altérité sera un des éléments fédérateurs des peuples et de leur apport culturel.
À l’heure ou l’évêque de Pamiers demande pardon, au nom de l’Église, pour le massacre des cathares, Robert Ménard continue, au nom de sa vision intégriste de la religion, sa croisade contre les fondements de la démocratie. Il devrait méditer ce que déclarait l’évêque de Pamiers « en lien avec les blessures qui marquent notre temps, nous voudrions réaffirmer aussi que le pouvoir religieux et le pouvoir politique (le spirituel et le temporel) doivent impérativement être séparés si l’on veut respecter la liberté, l’intégrité et la conscience de chacun ».
Il faut donc remettre dans le débat politique la question des langues et cultures de France, car la prise en compte de leur vivacité et de leur existence est indispensable pour aller vers une sixième République « Une politiquement et culturellement plurielle » selon les termes que Félix Castan appliquait à la nation française.
La pluralité culturelle de notre pays est un atout indispensable pour dépasser les communautarismes.
Évidemment, la question révèle aussi que la France, comme tous les pays du monde, est et à toujours été pluriculturelle, et c’est bien sûr ce que Ménard et le Front national ne peuvent supporter.

Voir le site de  l’association «  amics del Cirdoc  » :
http://www.amicsdelcirdoc.com/pourquoi-cette-association/
et la page facebook : https://www.facebook.com/amicsdelCIRDOC/?fref=ts

Ce contenu a été publié dans Actualités, Diversité linguistique et culturelle, Occitan. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>