En souscription jusqu’au 5 avril : Qui a volé mon « patois » ? par Michel Lafont

L’épopée scolaire aveyronnaise d’une langue proscrite.

Ce livre choc nous entraîne sur les chemins de l’école dans ses rapports tumultueux et parfois violents avec la langue occitane.
Souscription Patois WEB 1    À l’aide d’exemples aveyronnais très précis, l’entreprise ­d’éradication de la langue du peuple est mise à nu : rôle des institutions scolaires, des inspecteurs et enseignants, de l’Église, des politiques, des syndicats, de la presse, répression à l’égard des écoliers locuteurs en « patois », rien n’est laissé dans l’ombre.
De 1789 à nos jours, le propos met en évidence l’évolution des mentalités et l’action de courageux pionniers pour que leur langue retrouve sa place. Nous voyons à l’œuvre Henri Mouly, les époux Séguret, Henri Fournier, les professeurs du lycée Foch de Rodez, Jean Boudou, des instituteurs… et les associations du Grelh Roergat à l’Institut d’études occitanes. Leur combat a porté ses fruits : de nombreuses classes bilingues français/occitan sont aujourd’hui en fonction et se développent.

Pour notre plus grand plaisir, de grands dessinateurs de presse issus de nombreux pays illustrent l’ouvrage donnant ainsi son caractère universel à la lutte pour le droit au pluralisme et à la diversité.

Assurément un ouvrage qui fera date dans l’histoire des relations école/langue occitane.

Une nouvelle édition complétée et remaniée du DVD « Quel est ce charabia ? » est incluse dans cet ouvrage. Ce film de témoignages inédits recueillis en Aveyron enrichit le livre donnant toute sa force au propos.

Michel Lafon, instituteur aveyronnais, fin connaisseur du département, fut élu municipal durant plusieurs mandats. Cet ouvrage est issu de sa thèse de doctorat soutenue en décembre 2009.

Table des matières

  • Préface
  • Introduction
  • Avant 1900 : un peu d’histoire
  • En Rouergue terre de langue occitane
  • L’Entre-deux-guerres. Une période charnière
  •  Les conférences pédagogiques
  •  Un absentéisme scolaire récurrent
  • Le vécu des Aveyronnais : témoignages écrits
  • Témoignages oraux
  • L’occitan, première et souvent unique langue de communication
  • La langue d’oc toujours chassée de l’école
  • Un éventail répressif très fourni
  • L’avenir, c’est la langue française
  • Tous les élèves sont logés à la même enseigne
  • Le tableau n’est pas tout noir
  • Une lutte sans relâche pour la langue régionale
  • L’association félibréenne Lo Grelh roergàs [Le Grillon rouergat]
  • La saga du lycée Ferdinand Foch à Rodez
  • L’occitan dans la presse aveyronnaise
  • Le temps des illusions
  •  Des initiatives dans une période difficile
  • Premier congrès du Collège d’Occitanie Rodez
  • Le Certificat d’études primaires occitanes
  • La revue Escòla e Terrador
  • La langue d’oc dans les autres écoles de l’Aveyron
  • La presse et l’occitan pendant la seconde guerre mondiale
  • Un cas particulier dans la presse  : L’Ohuc
  • Contre ou pour l’enseignement de l’occitan : l’argumentation autour de son entrée à l’école
  • De 1945 à nos jours
  • L’immédiat après-guerre
  • Première entrée officielle de la langue d’oc dans les écoles : la loi Deixonne (1951)
  • L’Institut d’études occitanes (I.E.O.)
  • Les Calandretas
  • Action ou immobilisme des responsables politiques ?
  • Une nouvelle loi pour les langues régionales
  • Pourquoi apprendre l’occitan au XXIe siècle ?
  • Vers la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires
  • Quelles perspectives pour l’occitan aujourd’hui ?
  • Postface : Qui a volé mon « patois » ?
  • L’enquête avance

Quelques personnalités ayant joué un rôle important dans la mise en place de l’apprentissage de la langue d’oc à l’école

  • Henri Mouly, l’homme du XXe siècle
  • Julienne Fraysse (Calelhon) et Eugène Séguret
  • Adrien Vézinhet
  •  Jean Boudou
  • Serge Carles
  • De nombreux acteurs au service de l’occitan

Les ouvrages ayant pour objectif la diffusion ou l’enseignement de l’occitan

  • Antoulougio escoulario de lengadoc/Anthologie scolaire du Languedoc
  •  Éléments de langue occitane
  • Escòla e Terrador/École et Terroir
  • Teatre escolari/Théâtre scolaire
  • Dins l’òrt occitan/Dans le jardin occitan
  • Bortomieu o lo torn del Roergue/Berthomieu ou le tour du Rouergue
  • La revue Lo senhal/Le signal
  •  E mai encara canta/Et elle chante encore
  •  Diga-me, Diga-li…/Dis-moi, Dis-lui…
  •   Chercheurs d’Oc, à la découverte d’un espace, d’une langue, d’une culture

Souscription Patois WEB 1502-05-Souscription Lafon

Nom Prénom

Adresse    Code postal    Ville  — Pays
Qui a volé mon patois ( 366 pages)    16 € l’exemplaire (19 € après le 5 avril 2015 )

Frais de port pour le PREMIER EXEMPLAIRE :    Cochez la case adéquate
≤    France (y compris DOM-TOM)    franco de port    soit    16 €
≤    Étranger (15,16 € H.T.)    1 livre à    9,00 €    soit    24,16 €
Moyen de paiement :    Cochez la case adéquate Σ
≤    Chèque bancaire ou postal français
≤    Chèque bancaire ou postal étranger
≤    Virement (en € uniquement) sur le compte
TG 10 071 34000 0000 100 36 94 76       iban fr 76 1007 1340 0000 0010 0369 476
≤    Bon de commande administratif

Ci-joint mon règlement à l’ordre du :

Régisseur Recettes PULM
à adresser aux Presses universitaires de la Méditerranée
Université Paul-Valéry Montpellier

17 rue Abbé-de-l’Épée
F-34090 Montpellier
pulm@univ-montp3.fr    www.PULM.fr
Tél. 04 99 63 69 25 — Fax 04 99 63 69 29

Ce contenu a été publié dans Actualités, Idées et débats, Occitan, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>