Réforme Territoriale, Populisme, Langues et culture, Projet de Loi…..Le débat

Quelle place pour les Langues et Cultures de France dans la réforme territoriale ?
Où en est le débat sur un nécessaire projet de Loi ?
Nous voulons contribuer à ce débat… une opinion ci-dessous, et vous, qu’en pensez-vous ?

Le Réseau Langues et Cultures de France

 Après les débats passionnés autour de la Charte des langues régionales ou minoritaires, c’est le silence quant à la question des langues de France. On voudrait nous faire comprendre qu’il y a d’autres priorités, notamment économiques, ce que nous ne voulons pas du tout nier.

Mais… mais… la tournure que prennent les débats politiques avec la promotion d’une pensée unique sur fond de populisme, repose pour nous avec force cette question.

Notre réflexion ne veut pas s’enfermer dans un esprit de boutique, car toutes les attaques convergent pour stigmatiser l’autre, le différent de culture, de religion et de sexe.

Nos questions, en ouvrant à la conception du pluralisme, visent à approfondir la place et la reconnaissance des êtres humains dans notre société. Chacune et chacun doit compter pour sa capacité à participer à la vie citoyenne.

Dans son Manifeste Occitan  de 2001, Félix Marcel Castan écrivait : « La difficulté commence quand il s’agit d’une République ouverte, et d’autre chose que des simples individus. Il faut alors approfondir l’analyse et s’interroger sur le principe d’égalité lui-même. On redoute, à juste titre le danger de communautarisme. Les communautarismes sont mortels ; y compris le communautarisme national. ». Cette pensée s’attaquait à la politique d’exclusion des cultures et des langues. Exclusion de la culture qui essaie d’élever l’être humain dans sa capacité à penser par lui-même. Exclusion des langues dans l’intérêt d’une seule qui enferme dans le rejet de l’autre.

Le soubassement idéologique qui accompagne les campagnes populistes de la droite, de son extrême et les renoncements du Gouvernement a pris pour cible la culture, dans ce qu’elle révèle de capacités créatrices, dans ce qu’elle porteuse pour l’enseignement de notre histoire. La culture est une et plurielle ; en ces temps qui visent à nous enfermer dans un hexagone malsain, nous avons besoin que la culture s’irrigue à toutes ses sources. Pour nous la question des langues ouvre à l’altérité et à la rencontre, elle est aussi une composante essentielle de la création culturelle.

Plus que jamais il y a nécessité à travailler, ensemble, à une proposition de loi. C’est à ce travail que veut contribuer le Réseau Langues et Cultures de France en menant ces débats au travers de ce site.

 

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, Idées et débats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>