Un texte d’hommage en occitan. Traduction à la suite

Per Charlie

Aqueste matin agantèri un estilò
E faguèri un dessenh
Ieu que jamai saupèri
Ben dessenhar.

Un dessenh ambé de mòts
Ren qu’un pauc de tencha
Sus un tròç de papier
E quauquei paurei letras.

Aqueste matin agantèri lo camin
Lo camin de l’escòla
Man dins la man,
Mé ma filha.

Nòstrei pès sus la rota
Dessenhavan sensa fin,
Sensa fin dessenhavan
La cara de la vida.

Pour Charlie

Ce matin j’ai attrapé un stylo
Et j’ai fait un dessin
Moi qui n’ai jamais su
Vraiment dessiner.

Un dessin avec des mots
Juste un peu d’encre
Sur un bout de papier
Et quelques pauvres lettres.

Ce matin j’ai attrapé le chemin
Le chemin de l’école
Main dans la main
Avec ma fille.

Nos pieds sur la route
Dessinaient sans cesse
Sans cesse dessinaient
Le visage de la vie.

CHAB. (Silvan Chabaud, Chercheur, poète, chanteur du groupe Maurèsca)

Ce contenu a été publié dans Actualités, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Un texte d’hommage en occitan. Traduction à la suite

  1. Rataud dit :

    Quel beau poème « à la vie » ! Merci, il accompagnera peut-être mon grand-père.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>